Les Gens qui craignent les prêtres

0 out of 5

6,50 

Xavier Aubryet (1827-1880) est l’archétype de l’écrivain journaliste au XIXe siècle, non dépourvu d’humour, et doublé d’un rude pamphlétaire. Plutôt conservateur, Aubryet se fait le porte étendard des chrétiens de France.

De caractère droit et indépendant, il dénonce avec vigueur les travers de son temps.

Dans son essai Les Représailles du sens commun dont ici sont reproduits quatre chapitres (« De la prétendue décadence des peuples catholiques », « L’avènement du prolétariat », « De la souveraineté du peuple et du suffrage universel », « Les gens qui craignent les prêtres »), Aubryet expose avec netteté et fermeté des positions aussi décisives qu’éclairantes à un moment où l’histoire sociale du pays connaît de puissants remous.

Format : 10,5 x 17
Nombre de pages : 87 pages
ISBN :  978-2-84418-408-5

Année de parution : 2021

 

Auteur : Aubryet Xavier Catégorie :

Description

Extraits :

« Vous dites que la Religion c’est la servitude : nous vous répondons, nous, que la Religion, c’est la liberté. »

« Il n’y aurait pas besoin de fraternité, ce vieux mot tout neuf tant il a peu servi, il suffirait de l’intérêt bien entendu pour opérer la réconciliation de toutes les classes ; le prolétariat est la dupe de meneurs qui ne se sont jamais souciés de lui. »

« La société est une série de délégations : telle classe de citoyens est faite pour les opérations de l’esprit ; telle autre a très-heureusement la vocation des œuvres matérielles ; telle autre est propre à la direction des affaires ; telle autre au service de l’ordre ; telle autre enfin est chargée de la dispensation de la justice. Si tout le monde à la fois veut remplir l’office de tout le monde, si chacun prétend être tout ensemble juge, militaire, manœuvre, ministre, ce n’est même plus la démocratie, c’est l’anarchie constitutionnelle, c’est la chaocratie. »

 

Informations complémentaires

Poids 90 g