L’Art de se faire aimer

0 out of 5

6,50 

Léo Trézenik (1855-1902) dresse ici une carte du tendre à la mode 1885 où la femme est présentée tel un être convoitée et vulnérable. L’art de se
faire aimer consiste, selon Trézenik, en un éloge du frôlement, de la pression cutanée savamment localisée, et calculée. Derrière cette misogynie
savoureuse et cet érotisme latent apparaît l’hypocrisie du séducteur, dénué de tout sentiment, de tout naturel, de toute spontanéité, au profit d’une froideur viscérale et d’un cynisme mécanique.
Des éléments qui ne sont pas sans évoquer Les Liaisons dangereuses, mais aussi Madame Bovary à l’évocation de l’opposition des mœurs entre
Paris et la Province. L’art de se faire aimer est un délicieux tableau de muflerie désuète, où les dupes ne sont pas toujours ceux que l’on croit…

Format : 10,5 x 17
Nombre de pages :  70 pages
ISBN : 978-2-84418-130-6

Année de parution : 2022

 

 

Auteur : Trézenik Léo Catégories : ,

Description

Extrait 1

« La beauté physique, tout en étant un puissant adjuvant, n’est pas absolument nécessaire. »

Extrait 2

« Le premier sentiment à produire, – et c’est presque une sensation, – est l’étonnement. Distinguez-vous des autres par vos allures,
par votre manière d’être avec les femmes.
Tout peut se résumer en un mot : l’indifférence jouée ou sincère à leur égard. Ne leur faites jamais de compliments, et s’il vous en échappe, soulignez-les d’un sourire ironique qui en soit comme la négation. N’ayez jamais l’air de vous apercevoir qu’une femme est jolie ; ne vous mêlez en aucune façon à la foule qui papillonne autour d’elle ; ne prêtez attention à ses manœuvres que pour lui faire remarquer les raisons qui la font agir. Analysez froidement, mais toujours poliment, le but de telle minauderie, l’intention de tel sourire.»

Extrait 3

« C’est la mode aujourd’hui. Les femmes achètent leurs maris pour avoir un nom et exister, puisque, toutes seules, elles ne sont rien. En échange de ce nom, elles donnent une certaine… indemnité et… elles-mêmes. Voilà ce dont je ne veux pas. Ma dot, oui, moi, non. »

Informations complémentaires

Poids 90 g