Chroniques du Bambou

0 out of 5

6,50 

Pandémie, terrorisme chimique, effondrement de la biodiversité, bombe nucléaire, transhumanisme, promotion du végétarisme, des énergies renouvelables et du développement durable : il n’est rien – jusqu’à la trottinette électrique – que les frères J.-H. Rosny n’aient entrevu, à la fin du XIXe siècle déjà, des usages et mésusages des sciences et des techniques en essor. Les chroniques de ce recueil se distinguent par une même volonté : celle de nous contraindre à faire un pas de côté, à sortir d’un trop confortable anthropocentrisme, à regarder avec distance nos comportements et nos valeurs de civilisation ou même d’espèce dominante – exercices plus que jamais salutaires aujourd’hui.

Format : 10,5 x 17
Nombre de pages :  94 pages
ISBN : 978-2-84418-413-9

Année de parution : 2021

 

Auteur : Rosny Joseph-Henry Catégories : ,

Description

Extrait 1 :

Mais l’inconnu demeure – nous n’avons qu’élargi ses limites ! Ah ! pauvre prescience de l’ère qui va suivre ! Qui dira si la vieille Europe va devenir secondaire dans l’élan de l’humanité, qui dira si l’Angleterre, la France et l’Allemagne vont croupir dans une lente décadence ? […] Qui dira si nous assisterons à d’immenses cataclysmes, à des révolutions épouvantables, si des fanatiques feront sauter des villes entières, si les Explosifs seront le fléau successeurs des antiques pestes et des séculaires famines ? Qui dira si nous voyagerons en aérostats ou portés sur des dynamos aujourd’hui inimaginables, si les machines à vapeur vont s’évanouir devant une mécanique neuve, si les chemins de fer céderont à des appareils de transports sans roues et sans rails ?

Extrait 2 :

Eh bien ! je me demande avec angoisse la signification de ces grands meurtres : un instinct me les montre pleins de périls, en même temps qu’ils révoltent mon sentiment esthétique de la Vie Terrestre. On a blâmé assez souvent la sottise de détruire certaines bêtes, et je ne vais pas vous redire ici les beaux plaidoyers d’utilité pratique et de pitié. Le sentiment qui m’occupe franchit l’immédiat, il a quelque chose de mystique – mais c’est une mysticité conforme à la nature et à ses lois. Tant pour la race humaine que pour l’animalité, j’éprouve l’inquiétude « que la Chaîne des Êtres ne soit rompue. »

Extrait 3 :

J’entrevois, vers le milieu du XXe siècle, tout un monde de savants en chambre, poursuivant le problème d’un fléau infaillible, d’une espèce de mélinite pathologique capable de dévorer des peuples entiers, – si son inventeur la lâchait sur le monde. Et qui sait si, pour de monstrueuses guerres d’anéantissement – car je ne suis pas de ceux qui croient que l’Humanité marche vers la paix universelle, – si les gouvernements n’achèteront pas une maladie virulente comme ils achètent aujourd’hui un nouveau modèle de canon ou de fusil, ou une nouvelle  formule d’explosifs ? Supposez, en effet, cette fameuse invasion des Jaunes dont maint philosophe nous menace – supposez que des millions de Chinois exaspérés, affamés, désespérés, se portent vers notre jeune Europe pour une lutte de vie et de mort.

Informations complémentaires

Poids 90 g