Prendre naissance

0 out of 5

13,00 

Jean-Pierre Boulic emprunte, dans ce livre, les chemins creux et les guérets pour mieux aller au cœur de ce qui l’anime. Exercice qui l’écarte – une fois n’est pas coutume – des grandes orgues soufflant sur les rivages de ce Pays d’Iroise où il vit. Ici le poète a les pieds dans la glèbe. Humain parmi les humains, dans un paradis qu’il recrée chaque jour sous sa plume. Pour une nouvelle naissance.
Pierre Tanguy

Format : 12×17
Nombre de pages : 108 pages
ISBN : 978-2-84418-338-5

Année de parution : 2017

Auteur : Boulic Jean-Pierre Catégorie :

Description

Dans le secret de la patience

Aujourd’hui tout recommence
Tu seras sans désarroi
Parmi l’absence et les ombres

L’âme toujours en attente
De la brise des instants.
Alors la création
Par son ciel ses champs ses arbres
Parle cœur à nu

Le sang du coquelicot
Versé sur la petite âme
D’un poème infime.
Ne te tourmente pas
Toi qui vas sous le ciel
Il n’y a que buée
Reviendra le souffle du vent
Au milieu des roseaux

Ne te tourmente pas
L’imperceptible luit
De la pénombre sourd
La semence des mots
Appelée à prendre naissance

Ne te tourmente pas
Si la parole soliloque
Sur la neige des ombres
Et les vieilles pensées
L’horizon déjà te dépasse.
Le parfum des arbres soulève
Des brouillards l’épaisse cape

Tu chemines si doucement
Mais sans accablement aucun

La chapelle des frondaisons
À pas lents écoute ton âme

Comme le silence s’élance
Où l’ange surgit à l’instant

Souffle d’ailes dans le verger
Le nuage entend-il ce chant ?
Tu arpentes les bois essoufflés
Tes pas assourdis contemplent
L’élan vif d’un saut de bête
Venant des taillis vers les guérets

Là-bas sur les champs gelés s’immiscent
Les esquisses de simples nuages
Tu entends bien que la terre
Espère son emblavage

Longtemps tu veilles l’hiver
Dans le secret de la patience
Et tu sais que l’orge et le blé tendre
Vont étonner l’univers.

Informations complémentaires

Poids 101 g