Comment on se débarrasse d’une maîtresse

0 out of 5

6,50 

Léon Gozlan indique ici, pour tous ceux que cette question taraude, Comment on se débarrasse d’une maîtresse. Le lecteur est insidieusement conduit vers des conclusions aussi salutaires que surprenantes, dans la société bourgeoise du milieu du XIXe siècle, grâce à un petit groupe de jeunes parisiens indolents et désœuvrés, surmenés d’oisives frivolités, qui attribuent à leurs maîtresses de doux surnoms. L’image que l’on associe à la femme à cette période est en tout point conforme à celle que Léon Gozlan présente ici, entre charme et volupté, courtisane
et danseuse de l’Opéra…

Format : 10,5 x 17
Nombre de pages : 66 pages
ISBN : 978-2-84418-404-7

Année de parution : 2020

Auteur : Gozlan Léon Catégories : ,

Description

EXTRAITS
« Pour quel motif voudrais-tu être bienvenu d’une femme ? Ceux qui ne les indemnisent pas sont des ladres ou des ruinés. La grande honte d’être aimé d’elles en échange des jouissances luxueuses qu’on leur procure ! Il y a vraiment de quoi rougir de leur donner cinq cents francs par mois pour qu’elles soient mieux logées et qu’elles aient une femme de chambre pour les lacer. Est-ce que l’amour du monde se conçoit autrement ? »
« L’amour est un luxe : que celui qui n’a pas de quoi le payer, s’en passe. »
« la bière, ce vin des Allemands »

Informations complémentaires

Poids 90 g